Sélectionner une page
Le ministre des Transports et des Travaux publics, d'importants responsables de la sécurité routière et l'ONG Road Safety Alert Foundation (RSAF) s'unissent dans leur engagement à réduire le nombre de tués et de blessés dans les accidents de la route au Malawi. Inclus dans la photo : Kingston Sandula, directeur de la circulation routière (tenant une pancarte Street for Life), l'hon. Jacob Hara, ministre des Transports et des Travaux publics (tenant une pancarte Commit to Act) et Joel Jere, président et fondateur, RSAF (tenant une pancarte Love 30km/h) (Source de l'image : RSAF).

 

La semaine dernière, le Malawi s'est engagé à améliorer la sécurité de ses infrastructures routières au Réunion de haut niveau des Nations Unies sur la sécurité routière à New York. Nous avons eu le plaisir de rencontrer mardi l'ONG Fondation Alerte Sécurité Routière pour discuter de la manière dont iRAP peut les aider, ainsi que les partenaires locaux, à éliminer les routes à haut risque.

Au cours de sa déclaration nationale à la réunion de haut niveau, l'hon. Le député Jacob Hara, ministre des transports et des travaux publics du Malawi a déclaré :

« Je suis honoré de diriger la délégation du Malawi à la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la sécurité routière sous la délégation du président, le Dr Chakwera. Les accidents de la route sont le tueur numéro 1 chez les jeunes hommes et font 35 000 morts chaque jour dans le monde. 90% de ces décès surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. L'Afrique, bien qu'ayant 2% du parc automobile mondial, est la plus touchée. La mauvaise infrastructure routière et le comportement des conducteurs sont les causes les plus courantes des accidents au Malawi, réduisant jusqu'à 3% de notre PIB. J'ai engagé la nation vers des routes plus sûres pour réduire le carnage routier d'au moins 50% d'ici 2030. Entre autres, nous serons :

  • Limiter les vitesses jusqu'à 30 km/h dans les agglomérations le long des routes principales et dans toutes les rues à sens unique des villes ;
  • Améliorer la sécurité routière dans nos conceptions de routes pour inclure des voies cyclables et des voies piétonnes dans les villes et les zones bâties ;
  • Travailler à la création de l'Autorité de la sécurité routière pour réglementer la sécurité routière au Malawi ;
  • Réduire le taux d'alcoolémie acceptable de 0,08 à 0,05 g/210 ml pour les conducteurs en état d'ébriété ; et
  • Examen des exigences minimales pour les véhicules importés dans le pays pour avoir au moins un système de freinage antiblocage (ABS).

Nous ne pouvons pas nous permettre de compromettre des vies vulnérables sur nos routes au détriment des droits des conducteurs. »

Le député. Jacob Hara, ministre des transports et des travaux publics, présente la déclaration nationale du Malawi à la réunion de haut niveau des Nations Unies
le 30 juin (Source de l'image : UN WebTV).

 

iRAP a écrit au président Chakwera en février pour l'encourager à participer à la réunion de haut niveau et à la mise en œuvre par le Malawi de la Plan mondial pour la Décennie d'action pour la sécurité routière 2021-2030 pour sauver des vies.

Utilisant La lettre de iRAP, Joel Jere, président et fondateur de la Road Safety Alert Foundation, a rencontré le ministre Hara et d'importants acteurs de la sécurité routière avant la réunion de haut niveau.

Il a remis le Plan Global et a fait écho à ses encouragements pour sa mise en œuvre dans le pays.

Joel Jere, Road Safety Alert Foundation, remet le plan mondial pour Le député. Jacob Hara, ministre des Transports et des Travaux publics (Source de l'image : RSAF).

 

Nous félicitons le Ministre Hara pour sa déclaration à la Réunion de haut niveau et l'engagement du Malawi à rendre ses routes et ses vitesses plus sûres.

Le gouvernement élabore actuellement le Plan stratégique 2030 du Malawi aligné sur le Plan mondial pour la deuxième Décennie d'action pour la sécurité routière.

Selon Vaccins for Roads Big Data Tool de iRAP, plus de 5 600 personnes sont tuées ou gravement blessées chaque année dans des accidents de la route au Malawi, pour un coût de $404 millions USD pour l'économie (OMS, 2015).

Atteindre les objectifs 3 et 4 de l'ONU pour plus de 75% de déplacements sur des routes 3 étoiles ou mieux pour tous les usagers de la route du pays d'ici 2030 signifie sauver 2 473 vies chaque année avec un avantage économique de $3,1 milliards de dollars - $15 de bénéfice pour chaque $1 dépensé.

Print Friendly, PDF & Email

Le International Road Assessment Programme (iRAP) EST UNE ORGANISME DE BIENFAISANCE ENREGISTRÉ AVEC LE STATUT CONSULTATIF UN ECOSOC
iRAP est enregistré en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro d'entreprise 05476000
Numéro d'organisme de bienfaisance 1140357

Siège social : 60 Trafalgar Square, Londres, WC2N 5DS
CONTACTEZ-NOUS │ Europe │ Afrique │ Asie-Pacifique │ Amérique latine et Caraïbes │ Amérique du Nord

fr_FRFrançais
Partagez ceci

Partagez ceci

Partagez cet article avec vos amis!