iRAP, en partenariat avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et Centre international des journalistes (ICFJ), a récemment formé 50 journalistes pour soutenir la promotion de la sécurité routière dans les médias et les efforts de la deuxième Décennie d'action pour réduire de moitié le nombre de morts et de blessés sur les routes d'ici 2030.

Les journalistes jouent un rôle clé dans la promotion de la sécurité routière ; ils diffusent des messages préventifs, promeuvent des comportements plus sûrs et peuvent plaider en faveur d'une volonté politique de prioriser le problème et de faire avancer des programmes pour des lois améliorées et des routes, des véhicules et des systèmes plus sûrs.

Avec plus de 3 600 morts et environ 100 000 blessés graves tous les jours dans les accidents de la route, les médias jouent un rôle important dans l'établissement de l'agenda social et politique pour s'attaquer à ce problème critique de santé publique.

Le directeur du programme mondial iRAP, Greg Smith, et l'ingénieur en sécurité routière Gabriel Guevara ont présenté à des journalistes d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine le thème « Des routes plus sûres en tant que pilier de la sécurité routière » dans deux ateliers distincts. Les ateliers visaient à approfondir les connaissances des journalistes sur l'importance de la sécurité routière, des infrastructures, de la mobilité alternative et des exemples de cas réussis dans les régions.

Les experts des médias de l'ICFJ se sont également concentrés sur le développement des compétences des participants pour produire des histoires convaincantes et basées sur des données liées aux décideurs politiques.

Le Centre a déjà offert à 84 journalistes de 45 pays la possibilité de participer à des programmes de reportage sur la sécurité routière. Les sessions de formation et les conférences mondiales visent à renforcer les connaissances des participants et à élargir leur accès à des experts dans le but de sensibiliser et de stimuler le dialogue sur les problèmes de sécurité routière critiques – mais sous-estimés.

Les stagiaires de l'ICFJ ont produit plus de 200 histoires qui ont sensibilisé aux problèmes de sécurité sous-déclarés, stimulé le dialogue public autour des infrastructures et des politiques urbaines et engagé les législateurs.

Le Centre a également organisé trois séries de formation de formateurs résultant en un groupe central de 30 à 45 formateurs en journalisme évaluant l'impact du programme dans 15 pays cibles des Amériques, du Pacifique occidental, de l'Asie du Sud-Est et de l'Afrique.

iRAP est fier de soutenir le Centre et l'Organisation mondiale de la santé, et de travailler avec les journalistes dans la promotion de la sécurité routière pour éliminer les routes à haut risque. Atteindre plus de 75 % des déplacements sur des routes 3 étoiles ou mieux d'ici 2030 devrait sauver environ 450 000 vies chaque année et 100 millions de décès et de blessures graves au cours de la durée de vie de 20 ans des traitements.

Pour accéder aux médias à l'équipe d'experts mondialement reconnue de iRAP, veuillez contacter Judy Williams, responsable du programme mondial et des communications par courrier électronique à [email protected]

De plus amples informations sur le programme de signalement de la sécurité routière de l'ICFJ sont disponibles sur https://www.icfj.org/our-work/who-road-safety-reporting

Print Friendly, PDF & Email
fr_FRFrançais
Partagez ceci

Partagez ceci

Partagez cet article avec vos amis!