Le ministre brésilien des Infrastructures a récemment annoncé la première incorporation de iRAP en tant que métrique de sécurité routière sur une route fédérale, avec le consortium EcoRodovias / GLP lauréat du contrat de 14 milliards de r $ sur le BR-153 sur 35 ans.

Pour la concession de 850,7 km entre Tocantins et Goiás, le groupe a offert une remise maximale de 16,25% sur le tarif de péage et une subvention de R $ 320 millions, qui attirera R $14 milliards d'investissements, dont 6,2 milliards de R $ en frais d'exploitation . En outre, le concessionnaire contribuera à hauteur de $960 millions de rands supplémentaires à utiliser pour des travaux ou des remises.

Les investissements comprennent la duplication de 623,3 km et des améliorations de la sécurité routière éclairées par les évaluations iRAP pour atteindre un niveau de sécurité 3 étoiles ou supérieur. Le projet comprend également la mise en œuvre de voies supplémentaires, de routes marginales, de dispositifs d'interconnexion de dénivelé, de passerelles piétonnes, de passages inférieurs, d'éclairage dans les passages urbains et sur les routes marginales, entre autres améliorations.

«Notre objectif n'est pas de collecter des fonds. Nous allons livrer un meilleur projet que ce que nous pensions », a déclaré le ministre de l'Infrastructure, Tarcísio Gomes de Freitas, après la vente aux enchères, qui a apporté une série d'innovations. «C'est la première vente aux enchères d'une nouvelle ère», a-t-il ajouté, faisant référence au modèle hybride créé pour les nouvelles concessions routières.

EcoRodovias, l'un des principaux exploitants d'autoroutes du pays, a célébré le résultat et souligné la sécurité et la qualité du projet.

Cette annonce est un développement passionnant pour le programme BrazilRAP qui vise à éliminer les routes à haut risque dans le pays.

La BR-153 est la première d'une série d'importantes ventes aux enchères de routes, notamment la BR-381 (entre Minas Gerais et Espirito Santo), la route Dutra et les autoroutes dans l'état de Paraná. Il y a aussi près de R $ 70 milliards d'investissements garantis au pays, ce qui correspond à dix fois le budget annuel du portefeuille. L'objectif est d'atteindre la fin de 2022 avec 260 milliards de R $. Selon les prévisions, 21 autres actifs seront mis aux enchères plus tard cette année.

Version imprimable, PDF et e-mail
fr_FRFrançais
Partagez ceci

Partagez ceci

Partagez cet article avec vos amis!